Nous avons tous, pour des raisons qui nous appartiennent, repoussé le moment de faire notre testament sous prétexte que nous avions encore beaucoup de temps devant nous. Mais quand on se décide enfin à se lancer dans cette grande aventure, il peut être normal de se sentir un peu perdu. Par où commencer? Est-il préférable de rédiger son testament soi-même ou devant notaire? Quelle est la façon la plus économique de procéder?

Ce qu’il faut savoir, avant toute chose, c’est qu’il existe trois types de testaments :

  • Le testament olographe : Il doit être entièrement rédigé de votre main, daté et signé par vous. Il ne peut être rédigé par quelqu’un d’autre ni à l’aide d’un ordinateur.
  • Le testament devant témoins : Il peut être rédigé à la main ou par des moyens techniques comme l’ordinateur. Chaque page doit être paraphée et la dernière page doit être signée par vous devant deux témoins. Ces témoins ne doivent pas être indiqués comme héritiers aux termes du testament, car si c’était le cas, les legs faits en leur faveur seraient annulés automatiquement. Vous pouvez acheter un modèle déjà fait sur le Web, le rédiger vous-même ou aller voir un avocat qui le rédigera pour vous.
  • Le testament notarié : Il est rédigé par un notaire dans le respect du droit applicable et de votre situation personnelle. Après une lecture attentive du document, il doit être signé par vous en personne ou à distance devant un témoin, puis il est enregistré au de la Chambre des notaires du Québec.

Ainsi, lorsque l’on parle de testament fait soi-même ou avec un modèle sur Internet, il s’agit des deux premiers types de testaments. À première vue, il peut sembler plus simple et moins exigeant de faire son testament de cette façon plutôt que de faire appel à un notaire. Toutefois, ce n’est pas la meilleure des idées, et voici pourquoi.

Le notaire possède une expertise particulière et enregistre le document.

  • D’abord, lorsque le testament est rédigé par un notaire, ce dernier a le devoir de vous conseiller. Il fait le tour de votre situation familiale et financière, vous donne des pistes de réflexion, vous oriente dans votre prise de décisions, vous explique les conséquences de chaque clause et s’assure que le testament correspond à vos volontés.
  • Il rédige votre testament en respectant les lois applicables ainsi que la jurisprudence en la matière. Il s’assure également de rédiger les clauses de façon à ne laisser aucune place à l’interprétation, ce qui évite les conflits potentiels entre vos héritiers.
  • Il vous accompagne tout au long du processus.
  • Contrairement aux deux premiers types de testaments, l’original de votre testament notarié est également conservé dans la voute anti-feu du notaire et est enregistré au Registre des dispositions testamentaires et des mandats de la Chambre des notaires du Québec. Donc, on ne peut pas en perdre la trace, même si votre copie a été perdue ou détruite.

Le notaire produit un testament valide.

Un testament notarié est un acte authentique, ce qui signifie que ce qu’il contient est présumé être véridique. En effet, le notaire, par son rôle d’officier public, doit vérifier l’identité du testateur et sa capacité à comprendre les impacts de ses décisions reflétées dans son testament. Le testament est donc difficilement contestable par des héritiers mécontents de son contenu.

Par ailleurs, le testament notarié est applicable dès le décès, après s’être, bien sûr, assuré par les recherches testamentaires que c’est le dernier testament qui a été rédigé. Il n’a donc pas besoin d’être vérifié pour être utilisé.

Les testaments olographes ou devant témoins doivent quant à eux passer obligatoirement par la procédure de vérification devant un notaire ou un tribunal. Cette étape préalable peut durer d’un à trois mois. Pendant cette période, tous les comptes sont gelés et la liquidation de la succession ne peut commencer, ce qui peut être très problématique pour nos proches.

Le testament notarié coûte moins cher au final.

On pourrait croire que la rédaction d’un testament olographe ou devant témoins est plus économique en raison de l’absence d’un professionnel à payer. Cependant, cette croyance est tout à fait fausse.

Le coût d’un testament notarié varie habituellement entre 350 $ et 500 $ pour un testament simple, mais ne demande pas de procédure de vérification, donc n’implique pas de coût supplémentaire au décès.

À l’inverse, bien que les autres types de testaments soient possiblement sans frais au moment de leur rédaction (sauf dans le cas où le testament est rédigé par un avocat), ils engendrent des coûts supplémentaires à vos héritiers pour la procédure de vérification, qui se situent généralement entre 1500 $ et 2500 $, auxquels s’ajoutent les taxes et les frais de justice. Ainsi, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les testaments olographes et devant témoins coûtent beaucoup plus cher que les testaments notariés.

Bref, pour toutes ces raisons, il semblerait que le testament notarié soit une bien meilleure option sur le plan de la sécurité tant juridique que financière. Les testaments olographes et devant témoins qui respectent les conditions de validité mentionnées précédemment auront bien entendu la même valeur juridique, mais risquent d’engendrer plus de délais, plus de coûts, plus de complications et présentent plus de risque de contestation.

Peu importe le modèle que vous choisirez, vous devez vous rappeler que vous faites ces démarches avant tout pour vos proches, pour les protéger et leur éviter de se retrouver dans une position financière fâcheuse en plus d’avoir à vivre leur deuil. Alors, pourquoi ne pas prendre le temps de faire les choses comme il le faut en faisant appel au professionnel du testament : le notaire! 😊

 

 

 

Partagez cet article